dimanche 10 février 2019

Mot de fin du Feuilleton des Incos

Le Feuilleton des Incos, c'est fini.

Il me reste un petit gout nostalgique, un souvenir ému de mes échanges épistolaires avec mes 9 classes de CE, CM1 et CM2 d'un peu partout en France et à l'étranger. Une pensée pour ces enseignants qui s'investissent encore pour leurs élèves, qui tentent par des moyens originaux de leur donner accès à la culture, à la lecture et à des activités particulières. Je leur dois à ces enseignants, des mots qui m'ont touchée, qui m'ont encouragée et qui m'ont relevée quand j'ai douté. Merci à vous chers amis qui non seulement oeuvrez pour vos élèves mais qui m'avez offert tant de beaux moments.

"Skye et le Vieux Solitaire" est un roman que j'aime tout particulièrement car les enfants ont été mes premiers lecteurs, avant même les éditeurs, avant tout le monde. Ils m'ont donné des idées pour modeler le monde de Skye par leurs remarques, leurs envies, leurs contributions. Ils ont eu des idées extraordinaires. Des idées romantiques. Des idées rocambolesques parfois. Ils se sont investis, ont attendu avec la même fièvre que moi la suite de l'histoire. En cela, ils ont été presque co-auteurs avec moi. Je les en remercie.

Pour finir, merci aussi à l'association du Prix des Incorruptibles (et spécialement à Aurore Sciacca) qui m'a fait confiance pour mener cette animation. J'espère avoir l'occasion de recommencer un jour.

Et pour vous faire rêver au monde de Skye Waterfog, voici la photo de départ de mon roman.


Et maintenant, il ne me reste plus qu'à chercher un éditeur. Si vous aimez les mondes étranges, les Vieux Solitaires en danger, les métiers originaux et les animaux extraordinaires, n'hésitez pas à me contacter ! :)

lundi 4 février 2019

Retour du Festival de Miribel

Des lecteurs, des échanges, de belles discussions, des rencontres étonnantes (n'est-ce pas Monsieur L., oncle d'un de mes anciens petits élèves ?) et chaleureuses, une équipe formidable, des libraires aux petits soins, bref un week-end merveilleux et sympathique que je n'oublierai pas. L'occasion aussi pour moi de rencontrer en vrai quelques auteurs que je ne connaissais que virtuellement, Nathalie (avec qui je n'ai pas arrêté de papoter), Arthur, Alex, Loren et les autres. Moments de partages et d'amitié comme je les aime.



Je n'ai pris que quelques photos, dont l'étrange statue de la Vierge, de plusieurs dizaines de mètres de hauteur, impressionnante, et cette jolie dame-pirate, qui jouait les crieurs de rue avec un sourire et un entrain contagieux !



Un grand, très grand merci aux organisateurs et à Sandrine et Mélaine, pour leur accueil chaleureux.

mercredi 30 janvier 2019

Festival de Miribel (Ain)

Ce week-end, je serai au Festival des Livres et Vous, à Miribel, sur le stand de la librairie Colibri. Une pléiades d'activités sont prévues : lectures, kamishibais, battle BD, rencontre avec un animateur de film, expositions, réalisation de badges, atelier d'écriture et plein d'autres activités.

Sans compter les interviews d'auteurs et les dédicaces bien sûr ! Je serai avec Loren Bes, Alex Godart, Arthur Ténor, Nathalie Somers et beaucoup d'autres. Vous viendrez ?

mercredi 23 janvier 2019

Lecture à la Médiathèque Louis Aragon

Très belle surprise envoyée par l'adorable Angélique, membre de la sympathique équipe de la médiathèque de Boulazac : des photos de ma lecture de contes.

Je me suis régalée à imiter les conteurs antillais qui commencent toujours leurs contes par la ritournelle d'usage. Prêts à répondre ? Alors....

- Eeeeet cric !
- Eeeeeet crac !
- Et misticric !
- Et misticrac !
- Est-ce que la cour dort ?
- Non ! La cour ne dort pas !
- Alors chers amis qui m'écoutez, je vais vous raconter l'histoire d'une petite fille, prisonnière de son champs de coton et de l'oiseau qui lui permit de s'évader....


- Et puis l'histoire de ce petit garçon, cet orphelin qui n'a jamais perdu l'espoir de retrouver sa famille...


Et les enfants ont adoré chercher le papillon dissimulé dans chaque page par l'illustratrice Oreli Gouel !

dimanche 20 janvier 2019

Nuit de la Lecture à Boulazac

Ce week-end, j'ai été invitée à la Nuit de la Lecture à Boulazac près de Périgueux.

Heureusement que la langue française est riche ! Pour décrire cette soirée, je n'ai qu'à piocher et choisir : féerique, chaleureux, amical, dynamique, joyeux, accueillant, original... La liste est longue !

Pour commencer, j'ai été accueillie à ma descente d'avion par Angélique. Une adorable bibliothécaire souriante, amoureuse de son métier, investie et tellement chaleureuse. Au bout d'une heure et demie de route (et de papotage ininterrompu, bien sûr), nous arrivons à la médiathèque de Boulazac, un bâtiment moderne tout en vitres et en lumière. Accueil chaleureux de l'adorable "Shrek", chef bibliothécaire et de son équipe de licorne, dragon, fées et lutins. Tout le monde est déguisé car la Nuit de la Lecture commence déjà ce matin.

L'équipe de choc !

Visite des lieux : le marais de Shrek,

le coin des licornes,

le monde des fées, le magasin de potions magiques,

la fabrique de bouquets,

le coin des jeux, le château-fort, le salon de coiffure des fées, la grotte mystérieuse, la salle de projection de films, tout cela entourés de rayonnages de livres naturellement. Rien qu'à visiter les lieux, je sens l'excitation monter. Le programme de l'après-midi est chargé : lecture, atelier d'écriture, concours de contes, jeux de société, projection de films, jeu de piste géant...

Quel programme ! Ce serait trop long de décrire cet après-midi-là. Il suffit de regarder les photos.


Moment convivial lors de ma lecture de contes, puis à mon atelier d'écriture. Merci à tous les participants, c'était formidable.

Le point d'orgue, le jeu de piste, a rassemblé plus de 150 participants petits et grands. Les adultes ont courus, ri, se sont investis autant que les enfants. C'était une vraie fête, un vrai moment de partage entre parents, amis, connaissances, enfants, bibliothécaires et auteur.

Je crois m'être amusée autant que les participants. Ce fut un moment inoubliable pour moi, surtout lorsque j'ai pu rencontrer Emma, Jules et Louane qui participent au Feuilleton des Incorruptibles avec leur classe et leurs deux maitresses.

C'est vraiment un moment extraordinaire dans cette expérience d'écriture dont je vous ai déjà parlé précédemment, d'avoir la possibilité de rencontrer des élèves et des maitresses avec qui j'ai correspondu, qui ont lu mon manuscrit et qui sont intervenus dans le cours de mon écriture. Je vous remercie énormément d'être venus me voir.

Et merci encore et encore à toute l'équipe de la bibliothèque pour son accueil et à Angélique en particulier qui m'a accueillie avec sa joie et son enthousiasme.

dimanche 23 décembre 2018

Le Feuilleton des Incorruptibles 2018 - 2019

Enfin, me direz-vous !

Surfer sur la vie, s'équilibrer, aimer... Ça prend du temps mais l'écriture ne me quitte pas et je ne vous oublie pas.

J'ai tant de choses à raconter. Alors petit à petit, j'en lâcherai quelques bribes.

Aujourd'hui, le Feuilleton des Incorruptibles. Une belle aventure. Elle consiste pour un auteur à écrire une histoire sous l'oeil de plusieurs classes participantes, d'échanger avec elles sur le processus d'écriture, de répondre aux remarques, questions et critiques (toujours justifiées). Correspondre pendant 4 mois autour d'un livre qui nait sous leurs yeux.



En ce qui me concernait, ce n'était pas gagné. Quand Aurore de l'association du Prix des Incorruptibles m'a demandé l'année dernière si j'étais intéressée, j'ai dit oui. Intéressée mais pas très rassurée. Vous avez déjà essayé d'écrire avec quelqu'un qui lit vos mots par-dessus votre épaule au fur et à mesure que vous créez ? C'est l'impression que ça me faisait. Avec en plus la peur de ne pas satisfaire la curiosité, l'intérêt de mes lecteurs. Une écriture, c'est comme un enfant. Mon enfant. Je n'ai pas envie qu'on lui fasse du mal, qu'on dise qu'il est moche et pas intéressant. Alors laisser quelqu'un le critiquer, c'était dur à accepter.

Mais j'ai très vite compris que ce n'était pas ça. Mon enfant de papier, on allait l'élever ensemble, mes lecteurs et moi. On allait lui permettre de grandir entourés d'amis attentifs à son évolution. Et il ressortirait de son aventure plus beau et encore plus fort.

J'ai envoyé mes premiers chapitres au cours du mois d'octobre. 9 classes de CE2 et de CM1 m'accompagnent dans ce travail. Ils viennent de plusieurs régions de France et même de... Hong-Kong ! Quelles réponses enthousiastes j'ai reçues ! Une avalanche de questions, des suggestions, des propositions d'illustrations, de personnages. J'adore ! Et c'est étonnant comme cela me donne envie d'intégrer leurs idées dans mon histoire, de modifier certains éléments, bref de les associer encore plus à cette création.

J'adore cette expérience. J'adore l'investissement de ces élèves et de leurs enseignants. Je sais à quel point c'est consommateur d'énergie pour les maitres et les maitresses de choisir de suivre ce projet avec tout le travail que leur demande une classe alors vraiment, je tiens à les féliciter et à les remercier pour leur engagement.

Et l'histoire ? Eh bien, elle se passe dans une drôle d'école. Dans un drôle de monde dont voici un des personnages.


Et à bientôt pour la suite des nouvelles !

dimanche 16 avril 2017

2e sélection pour Séquoia !

2e sélection pour "Séquoia" !

Cette fois, c'est pour le prix Gayant Lecture 2018, catégorie 6/7 ans. Organisé par l'association Brouillon de Culture de la ville de Douai, c'est un prix délivré par plus de 4 000 jeunes lecteurs des écoles et des bibliothèques des environs. Après avoir travaillé sur les sélections de livres, les enfants ont la chance de rencontrer des auteurs et de visiter le salon du livre qui se déroule dans la merveilleuse salle Anchin.

Cette sélection est un plaisir pour moi car c'est la deuxième fois qu'un de mes livres y participera. C'était en 2009, avec mon album "Coton Blues". J'avais pu visiter plus d'une dizaine de classes qui avaient travaillé sur mon texte et les illustrations. C'était formidable. Des bénévoles aux petits soins, des élèves impliqués, des enseignants et des bibliothécaires passionnés. J'avais aimé. Beaucoup. Un de mes meilleurs salons.

Alors aujourd'hui, je suis ravie. Surtout parce que c'est "Séquoia". Surtout parce que je l'ai fait avec une formidable éditrice. Et parce que je pourrai parler des arbres, ces êtres vivants qui nous ont vu naître.


Merci aux sélectioneurs :)